· 

Le pari des Créations Daniel Simon

Comment certains professionnels relèvent le défi de l'innovation ? C’est ce que Le Monde des Artisans a voulu savoir en rencontrant Daniel Simon, chef d’entreprise de Créations Daniel Simon à Ondes.

 

LMA : Comment a évolué votre entreprise depuis sa création en 2001 ?

 

Daniel Simon : Notre entreprise qui travaille sur l’agencement intérieur, pour particuliers et professionnels, a connu deux phases importantes dans son évolution. Après quelques années d’activité, nous avons déménagé sur Ondes pour bénéficier de locaux plus grands et aussi investir dans du matériel très performant avec la volonté de se démarquer des concurrents par l’innovation technique mais aussi par l’innovation produit. Nous avons acquis récemment une nouvelle plaqueuse sur chants, avec collage par air chaud. L’objectif est d’apporter techniquement des réponses à l’évolution de la demande et réaliser du mobilier à la contremarque, en temps réduit. Dans un deuxième temps, nous avons embauché une ébéniste designer.

 

LMA : Quel est l’élément déclencheur de cette embauche ?

 

Daniel Simon : La rencontre en 2011 avec cette étudiante en BTMS ébéniste (Option Conception et Fabrication de mobilier contemporain) qui allie créativité et connaissances techniques. Elle fait partie désormais de l’entreprise.

 

LMA : Et pour vous, Mme Cruzel, Design et entreprise artisanale font-ils bon ménage ?

 

Emilie Cruzel : Tout à fait, mais il faut rester vigilant, la création doit être compatible avec les capacités techniques de l’entreprise et les coûts doivent être maîtrisés. Notre équipement informatique, aujourd’hui, nous permet de faire le lien entre la conception et la programmation des machines en atelier. Il ne faut jamais perdre de vue ces deux aspects.

 

LMA : Vous avez reçu le prix Rotary du travail manuel pour avoir conçu leur nouveau pupitre. Avez-vous d’autres exemples de réalisations ?

 

 Emilie Cruzel : Nous avons créé un modèle de table basse associant bois et résine, et nous travaillons sur des innovations que nous retrouverons dans nos prochaines réalisations. Nous réfléchissons à la protection des modèles et à la création future d’une marque. L’objectif est de produire du mobilier pour le moyen et haut de gamme.

 

Paru dans "Le Monde des Artisans"

Magazine de la Chambre des Métiers et de l'Artisanat 31